Globedia.com

×

Error de autenticación

Ha habido un problema a la hora de conectarse a la red social. Por favor intentalo de nuevo

Si el problema persiste, nos lo puedes decir AQUÍ

×
×
Recibir alertas

¿Quieres recibir una notificación por email cada vez que Bosquesonoro escriba una noticia?

SÉKOU KOUYATÉ ''KOULIKORO'' (MALI, 2001) @ [160k]

21/03/2011 10:57 0 Comentarios Lectura: ( palabras)

image

SÉKOU KOUYATÉ 

''KOULIKORO'' 

(MALI, 2001)  @

Author, composer, Sékou Kouyaté is from Koulikoro, second administrative region of Mali. Koulikoro is a legendary and historical city because it is said in the legend that Soumangorou Kanté, the king of Sosso disappeared in the cave of Koulikoro. The capital of the Méguetan is situated at 60 km of Bamako. In Koulikoro, the griots still respect the tradition by transmitting orally the outstanding events of Mali's history to the young generation. Koulikoro is a cultural town where flows the Djoliba (river Niger) and an intermediary with the region of the north of Mali because the river is navigable from Koulikoro.

imageSékou is from a griot family (singer, teller, instrumentalist, genealogy teller). He climbed all the steps up to consecration. The success gives appetite and the child of the Méguetan doesn't escape the rule. The ambition that animates him pushes him to surpass himself to always please his numerous fans.

His carrier began in a popular animating formation "appolo" of Koulikoroba in 1974. Because of the success of his band, Sékou is enrolled a few years later in the regional band of his town: the Mega star. His passage in this band will not last long because the year after, the department of culture in Mali engaged him for the orchestra Sandiya in Bamako. Since then, nothing could have stopped the ascension of this singular artist.

In 1978, the orchestra of Bamako "the Bama Saba" (three crocodile) appeal to him to revive the dying band.

Virtuoso of the n'goni, great song writer, Sékou Kouyaté met Djelimady Tounkara, excellent guitar player and leader of the mythical orchestra the "Rail Band" of Salif Keïta and Mory Kanté. Together they formed the Mandingo trio in 1981.

From success to success, he joins the Rail Band when Salif Kéita leaves for the Ambassadors of the Motel then after for the international ambassador Mory Kanté (Ivory Coast), Magan Ganès and Tidiane koné (Benin), Cheick Tidiane Seck (France).

Sékou Kouyaté is always in search of perfection and had no difficulty for that because he's able to give a wonderful dimension to a simple popular melody.

Simple, intelligent and courageous, he undertakes a solo carrier. His band composed of five persons Djénèba Seck, Awa Damba, Madou Koné and Diawoye Diarra has a great success with the song "Diagnèba" on Malian TV and his fame spreads beyond the frontiers.

imageAt the beginning of the 90s, the griot went to Paris with the only ambition to give to his music an international dimension without loosing his soul. In Paris, to make him remarked, he recorded a second version of "Diagnèba". It had a great success and a few years later, he recorded a new album on which one can find the hit "Koulikoro". A real success!

From his meeting with Syllart production will come out his first real album. A wonderful work arranged by Jean Philip Rykiel. "When Ibrahim Sylla decides to produce, he doesn't count the money invested in the production. All is important to him is the result, it means the satisfaction of the artist and of the music lovers; this is why artist prefer to work with him" reckon the child of Koulikoroba.

In 200, he arranges the album "Djourou" of Djénèba Seck. When Sylla proposed me to arrange the album of Djénèba Seck, nobody trusted in my qualities of arranger, only Sylla had guessed my talent. The result is here. Very good because by the same way he recorded a duet with Djénèba Seck: "Sékou ni Djénèba" ("Sékou and Djénèba").

This album "Fassan Diarabi" reveals the state of mind of our artist. Defender of our traditional values, his music even if turned toward modernity does not loose it soul. "Fassan Diarabi" is a panorama of the Bamanan culture. Sékou sings the daily life of compatriots, against depravation of values, love which is essential to peace, union which is the only way to succeed. Produced by Syllart production, "Fassan Diarabi" is an acoustic album of ten tracks on which the emotive voice of Sékou leads us in the secret Bamanan circle.

imageSource

**************************

Sékou Kouyaté

Fassan Diarabi

Auteur compositeur, Sékou Kouyaté est originaire de Koulikoro, 2e région administrative du Mali. Koulikoro, ville légendaire et cité historique parce que, selon la légende, Soumangorou Kanté, le roi du Sosso aurait disparut dans les grottes de Koulikoro). La capitale du Méguetan est située à 60 km de Bamako.

Más sobre

A Koulikoro, la tradition est encore perpétuée par les Djélis qui transmettent, de manière orale à la nouvelle génération, les faits qui ont marqué l'histoire du Mali.

Koulikoro, une ville culturelle qui, par les limpides courants du Djoliba (fleuve Niger), sert de relais avec les régions nord du Mali. En effet, le fleuve Niger qui arrose le septentrion malien, est navigable à partir de Koulikoro.

Issu d'une famille de Djéli (chanteur, conteur, instrumentiste et généalogiste), Le maître de la parole Sékou Kouyaté a gravi toutes les marches de l'escalier qui mènent à la consécration. Le succès donne à coup sûr de l'appétit. Et l'enfant du Méguetan n'échappe à cette règle. Cette ambition qui l'anime le pousse au surpassement, à cultiver l'excellence pour toujours mériter la confiance de ses nombreux fans.

La carrière de notre Sékou débute dans une formation d'animation populaire "Appolo" de Koulikoroba en 1974. Fort du succès retentissant de ce groupe, Sékou Kouyaté est enrôlé une année plus tard dans la formation régionale de sa ville: "le Méga star". Le passage au "Méga star" sera de courte durée puisque l'année suivante, le département en charge de la culture au Mali l'engage pour le compte de l'Orchestre Sandiya à Bamako. Dès lors, plus rien ne pouvait arrêter l'ascension fulgurante de cet artiste singulier.

En 1978, l'Orchestre du District de Bamako "les Bama Saba" (trois caïmans) fait appel à ses services pour rehausser l'éclat d'une formation moribonde.

Virtuose du ngoni, grand chansonnier, Sékou Kouyaté fait la rencontre de Djelimady Tounkara, excellent guitariste et chef d'orchestre du mythique Rail Band de Salif Kéita et Mory Kanté. Ensemble ils formeront le trio Mandingue en 1981.

De succès en succès, il intègre le Rail Band à la recherche d'un second souffle après la désertion de ses ténors: Salif Kéita partit pour les Ambassadeurs du Motel puis pour les Ambassadeurs Internationaux, Mory Kanté (Cote d'Ivoire), Magan Ganès et Tidiane koné (Bénin), Cheick Tidiane Seck (France).

Toujours porté vers la perfection, Sékou Kouyaté est à la recherche constante de nouvelles sonorités. Et sur ce plan, il n'est jamais désarmé parce qu'il a le don de donner une dimension majestueuse à la simple mélodie populaire. Sobre, intelligent et laborieux, Sékou embrasse une carrière solo. Son groupe, le quintet composé de Djénèba Seck, Awa Damba, Madou Koné et Diawoye Diarra crève l'écran de la télévision malienne avec son titre "Diagnèba". Sa renommée dépasse les frontières nationales.

imageAu début des années 90, le Djéli part pour la métropole (Paris) avec comme seule ambition de donner à sa musique une dimension internationale sans pour autant perdre son âme. A Paris, pour se faire valoir, il enregistre une seconde version de Diagnèba. Et c'est le déclic. Galvanisé par ce succès inattendu, il produit quelques années plus tard avec un nouvel album dont le titre phare est "Koulikoro". C'est le triomphe! Un vrai régal pour les mélomanes.

De sa rencontre avec Syllart production, naîtra son premier vrai album. Une oeuvre magistralement arrangée par Jean Philip Rykiel. "Quand Ibrahim Sylla, décide de produire, il ne compte pas l'argent englouti dans les frais de production. Tout ce qui compte pour lui, c'est le résultat c'est-à-dire la satisfaction de l'artiste et des mélomanes. C'est pourquoi tous les artistes préfèrent s'engager avec lui", reconnaît l'enfant de Koulikoroba.

En 2000, il arrange l'album "Djourou" de Djénèba Seck "Lorsque Sylla m'a proposé d'arranger l'album de Djénèba Seck, personne ne misait sur ma qualité d'arrangeur, seul Sylla avait sentit mes talents cachés. Le résultat est là." Oui le résultat est éloquent, puisque dans la même foulée il enregistre en duo avec Djénèba Seck "Sékou ni Djénèba" un album dépouillé, arrangé par ses soins.

Cet album "Fassan Diarabi" révèle l'état d'esprit de notre artiste. Défendeur de nos valeurs traditionnelles, sa musique bien que tournée vers la modernité, ne perd pas pour autant son âme. "Fassan Diarabi" est un panorama de la riche culture Bamanan. Sékou chante le quotidien de ses concitoyens; il s'élève contre la dépravation des m?urs; l'amour sans lequel il n'y a pas d'entente; l'union, seul gage de la réussite.

Produit par Syllart production, "Fassan Diarabi" est un album acoustique de dix titres mélodieux sur lesquels la voix émotive de Sékou vous transporte dans le milieu secret bamanan.

LINK DE LA CASA / HOUSE LINK


Sobre esta noticia

Autor:
Bosquesonoro (1378 noticias)
Fuente:
bosquesonoro.blogspot.com
Visitas:
6733
Tipo:
Reportaje
Licencia:
Distribución gratuita
¿Problemas con esta noticia?
×
Denunciar esta noticia por

Denunciar

Comentarios

Aún no hay comentarios en esta noticia.