Globedia.com

×

Error de autenticación

Ha habido un problema a la hora de conectarse a la red social. Por favor intentalo de nuevo

Si el problema persiste, nos lo puedes decir AQUÍ

×
×
Recibir alertas

¿Quieres recibir una notificación por email cada vez que Bosquesonoro escriba una noticia?

Bassekou kouyaté & ngoni ba ''segu blue'' (mali, 2007) @ [234k vbr]

08/01/2011 13:20 0 Comentarios Lectura: ( palabras)

image

BASSEKOU KOUYATÉ & NGONI BA 

''SEGU BLUE''   

(MALI, 2007) @)

(Publicado en su día en el fenecido AfroCubanLatinJazz)

La muerte de Ali Farka Toure fue un momento triste en la historia de la música de Malí, en particular, y de todo el mundo, en general. Sin embargo, su legado está a buen recaudo. Vieux Farka Toure, su hijo, Afel Bocoum, su "hijo adoptivo musical", o Bassekou Kouyate, uno de los músicos que le acompañó en sus últimas giras, se están encargando de que no cese esa llama que tanto nos iluminó. Y justo es este último el que nos asombra con este disco.

Kouyate es un maestro del n'goni, ese pequeño instrumento de cuerda que él mismo define como el banjo africano y que es fundamental en la cultura griot. Para poneros en antecedentes sobre este sorprendente músico os diremos que, además de acompañar al gran maestro, también ha tocado al lado de Toumani Diabate, Taj Mahal, Carlos Santana o U2. Y todos hablan maravillas de él. Éste es el primer disco que se publica bajo su nombre, realizado por un espléndido cuarteto de n'gonis y con la producción de la acreditada periodista Lucy Duran, toda una garantía de calidad.

image  Segu Blue contiene catorce canciones que proceden de la región de Segu, el corazón de la cultura bambara. ¿Blues africano es una etiqueta para definir esta bella música? No sé si es la más acertada, pero si con ella os hacéis una idea, la damos por buena. El disco al completo pide ser escuchado detenidamente para así quedar envuelto por su sonido cautivador. Quizá temas como N'goni fola o Sinsani, en los que el sonido de esos condenados instrumentos salta, se retuerce y revolotea, podrían destacarse. Pero no sería justo, pues el disco al completo es sugerente y recomendable. Destacables también las colaboraciones en las voces de Kassemady Diabate, Lobi Traore o Ami Sacko, la esposa de Bassekou Kouyate. Si queréis más información, en www.myspace.com/bassekoukouyate encontraréis, entre otras cosas, un making off del disco especialmente interesante. // Miguel Amorós

image***************************  Bassekou Kouyaté: aux racines du blues africain.

    Taj Mahal le décrit comme "Un génie, la preuve vivante que le Blues vient de la région de Ségou". Joueur de n'goni reconnu comme l'un des maîtres de cet instrument, Bassekou Kouyaté a collaboré avec de nombreux musiciens du Mali et d'ailleurs: il a joué dans le 'Symmetric Trio' de Toumani Diabaté, avec Toumani (kora) et Keletigui Diabaté (balafon), il a fait partie du projet 'Kulanjan' enregistré avec Taj Mahal tout comme il fut l'un des musiciens présents sur l'album posthume d'Ali Farka Touré, 'Savane', sorti en juillet 2006 et chroniqué.

    Des racines jusqu'à Ségou

    Bassekou Kouyaté est né dans le village de Garana, à environ 60 kilomètres de Ségou, dans la campagne qui borde le fleuve Niger. Le n'goni, le jeune Bassekou y est initié dès le plus jeune âge car sa famille baigne dans la musique traditionnelle, avec une mère chanteuse griot et un père et des frères joueurs de n'goni. A 19 ans, il part pour Bamako où il rencontre le jeune Toumani Diabaté dont il intègre le trio à la fin des années 80 et participe à l'enregistrement des albums 'Songhai' et 'Djelika'. Son talent, déjà salué par de nombreux artistes, est unanimement reconnu.

    Bassekou épousera ensuite la chanteuse Amy Sacko, surnommée la 'Tina Turner du Mali', et que l'on retrouve notamment sur 'Segu Blue'. Ils seront alors très sollicités pour des mariages traditionnels du dimanche qui se déroulent dans les rues de Bamako. Bassekou Kouyaté crée également son propre groupe, 'N'goni ba' (« le grand n'goni »), premier quartet au Mali de musiciens jouant du n'goni, avec lequel il sort en 2007 'Segu Blue', un chef d'?uvre indispensable à tout amateur de musique africaine, de blues bien roots et de world music.imageDu n'goni au blues

    Le n'goni demeure encore l'un de ces trésors africains qui reste à découvrir et à faire découvrir au plus grand nombre. Le n'goni est l'instrument clé de la culture griot qui remonte à l'époque de l'empereur malien Soundiata Keita (13ème siècle), alors que la kora daterait, elle, de la fin du 18ème siècle. Le n'goni ne serait-il donc pas tout simplement l'un des tous premiers instruments du blues...?

    Le répertoire de Bassekou Kouyaté provient de la région de Ségou, au c?ur de la culture du Bambara. Contrairement à la musique griot Malinké, la musique Bambara est pentatonique et dans toute l'Afrique, c'est celle qui se rapproche le plus du Blues.

    Virtuose du n'goni, Bassekou Kouyaté a acquis une incontestable notoriété et c'est lui que la grande Dee Dee Bridgewater a choisi pour l'accompagner sur son dernier album, 'Red Earth – A Malian Journey' et qui en parle ainsi :

    « La première fois que j'ai rencontré Bassekou Kouyaté c'était lors de mon premier voyage à Bamako, au Mali, en août 2004. Il jouait dans un club restaurant. Son jeu était tellement entraînant que, sans même m'en apercevoir, je me suis retrouvée assise à ses côtés en train d'improviser un blues. Aujourd'hui, deux ans plus tard, Bassekou et son groupe 'N'goni ba' participent à mon dernier album. Bassekou n'est pas seulement un Maître de n'goni, mais il est un catalyseur pour la modernisation des instruments. Il a porté cet instrument traditionnel malien à un nouveau stade et a réussi un mélange parfait des sons africains avec l'échelle chromatique du jazz et du blues occidentaux. Le groupe 'N'goni ba' n'est rien moins qu'extraordinaire ! Ce qu'arrivent à créer ces musiciens est une bénédiction pour les sens. Leur musique est une potion magique nécessaire dans un monde insipide de musique commerciale. Je suis fière de faire partie de l'histoire musicale de ce groupe fascinant, grâce à notre collaboration, et j'en attends d'autres ! 'Segu Blue' est un must pour quiconque cherche de nouvelles aventures musicales.»

    Paroles d'artistes

    « Au commencement il y a eu la musique tribale africaine qui a évolué à travers les chansons des esclaves, puis est devenue le blues, pour enfin donner naissance au funk. Bassekou et son groupe racontent ce périple en un chapitre. Un mélange délicieux des ingrédients musicaux les plus raffinés et qui donnent un ragoût qui réchauffe le c?ur et secoue les hanches. Faites-moi confiance, c'est divin!»

    Fatboy Slim (Mali, 2006)

    « Un fantastique exemple qui montre comment la musique peut soulever l'esprit et l'âme en même temps. La preuve absolue que la musique africaine est une source d'inspiration, qu'elle peut toucher tant de gens à des niveaux si différents. »

    Damon Albarn (Mali, 2006)

    Un talent récompensé par BBC 3 en 2008

    Cette année, Bassekou Kouyaté aura vu son immense talent récompensé par nos confrères anglais, le virtuose et son groupe, 'N'goni ba', se voyant nommé dans trois catégories aux BBC 3 Awards à Londres et décrochant deux prix: celui d'album de l'année pour 'Segu Blue', et celui de meilleur artiste africain.

    LINK DE LA CASA / HOUSE LINK

    ?


    Sobre esta noticia

    Autor:
    Bosquesonoro (1378 noticias)
    Fuente:
    bosquesonoro.blogspot.com
    Visitas:
    5545
    Tipo:
    Reportaje
    Licencia:
    Distribución gratuita
    ¿Problemas con esta noticia?
    ×
    Denunciar esta noticia por

    Denunciar

    Etiquetas
    Lugares

    Comentarios

    Aún no hay comentarios en esta noticia.